Bosra

De Archéologie au Proche-Orient.


Sommaire

Géolocalisation

Mohafazat de Deraa, coordonnées 32° 31’ 00 28’’ N / 36° 28’26 26’’ E

Présentation

Cette ville a été classée dès 1969 parmi les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.


Bosra est un site qui n’a jamais été complètement abandonné. La continuité de son occupation, liée à la présence d’une source pérenne, se lit dans les monuments depuis l’époque nabatéenne (fin du Ier s. av. J.-C. — 106 apr. J.-C.). Les fouilles récentes ont précisé la durée de l’occupation humaine. Un tell ovale occupe la partie ouest de la ville, enclos d’un rempart en appareil polygonal. Son occupation a été datée de l’^Qge du Bronze Moyen, vers 1750 av. J.-C. Il correspond au premier développement urbain, après quelques périodes très limitées de présence de l’Homme au début du VIe millénaire et au IIIe millénaire.

La phase nabatéenne est marquée par le faste donné à cette ville par Rabbel II (le dernier roi nabatéen), avec la création du quartier Est dont l’accès est monumentalisé par le complexe constitué par l’Arc nabatéen et, sans doute, de trois très grandes citernes.

L’annexion romaine, en 106, va accentuer l’impact des programmes monumentaux en renouvelant l’image de la ville et en figeant les quartiers autour de constructions majeures : le théâtre, l’hippodrome, l’amphithéâtre, les édifices thermaux, les temples, le forum, le marché (macellum), reliés entre eux par un réseau de voies et alimentés en eau sous pression par un aqueduc. L’implantation du camp de la troisième Légion Cyrénaïque, dans le premier quart du IIe siècle, avec son arc honorifique érigé au cœur de la ville, manifeste la présence du nouveau pouvoir. La création de plusieurs kilomètres de rues à portiques semble tardive (IIIe siècle), de même que l’édification d’un mur d’enceinte, au-delà duquel se développent les nécropoles.


L’époque chrétienne voit l’implantation de nombreuses églises, dont deux édifices originaux par leur plan centré. La cathédrale de l’Est, construite dans un quartier à vocation religieuse, possède un baptistère original. Pendant cette période, les murs de la ville sont restaurés, et de nombreux bâtiments sont rénovés ou reconstruits, comme le prétoire.


Si le début de la période islamique ne semble apporter aucun changement majeur, on note l’installation de la Mosquée d’Omar et la transformation des Thermes du sud en hammam. Le tremblement de terre de 747-749 va modifier profondément la ville, en abattant la majorité des colonnades de rues et en ruinant les principales constructions antiques. Cet événement va permettre l’émergence d’un nouveau tissu urbain.

Bibliographie

Bibliographie récente et à paraître 

  • Blanc P.-M., Genequand, D., « Le développement du moulin hydraulique à roue horizontale à l’époque omeyyade : à propos d’un moulin sur l’aqueduc de Bosra (Syrie du Sud) », Syria LXXXIV, 2007, p. 295-306.
  • Dentzer J.-M., « Impact des modèles classiques sur le cadre de la vie urbaine en Syrie du Sud entre la fin de l’époque hellénistique et le début de l’époque byzantine », in : La Méditerranée d’une rive à l’autre, Cahiers de la villa Kerylos n° 18, Laronde A., Leclant J. éd., Paris 2007, p. 33-78.
  • Blanc P.-M., Gazagne D., Wech P., « L’eau à Bosra : approche diachronique, nouvelles données et état de la question », in : L’eau. Enjeux, usages et représentations, sous la dir. de Guimier-Sorbets A.-M., Colloques de la Maison René Ginouvès, Paris 2008, p. 29-41.
  • Fournet T., « Les Thermes du Centre à Bosra. L’homme, l’eau et le feu : fonctionnement et dispositifs techniques d’un grand édifice thermal romano-byzantin de Syrie du Sud », in : L’eau. Enjeux, usages et représentations, sous la dir. de Guimier-Sorbets A.-M., Colloques de la Maison René Ginouvès, Paris 2008, p. 115-125.
  • Genequand D., Blanc P.-M., « Un moulin hydraulique omeyyade en amont de Bosra et l’apparition du moulin hydraulique à roue horizontale au Proche-Orient », in : L’eau. Enjeux, usages et représentations, sous la dir. de Guimier-Sorbets A.-M., Colloques de la Maison René Ginouvès, Paris 2008, p. 127-138.

Bibliographie antérieure 

  • Delplace C., Fournet Th., « Bosra 1998. Nouvelles recherches dans le secteur du cryptoportique. », Annales Archeo. Arabes Syriennes XLIV, 2001, p. 153-165.
  • Dentzer J.-M., Blanc P.-M., Fournet Th. et alii, « Le développement urbain de Bosra de l’époque nabatéenne à l’époque byzantine : bilan des recherches françaises 1981 – 2002 » Syria LXXIX, 2002 (2005), p. 75-154.
  • Dentzer J.-M., « Le Jebel al-‘Arab à l’époque "hellénistique": repères chronologiques et identité culturelle », in : Kulturkonflikte im Orient an der Wende vom Hellenismus zur römischen Kaiserzeit, Freyberger K., Henning A., Hesberg H. von éd., 2003, p. 181-217,
  • Dentzer J.-M., Blanc P.-M., Fournet Th., « Le programme de construction sévérien dans le centre de la ville de Bosra », in : Urbanistik und städtische Kultur in Westasien und Nordafrika unter den Severern : Beiträge zur Table Ronde in Mainz am 3. und 4. Dezember 2004, Kreikenbom D., Mahler K. -U., Weber Th., 2005, p. 187-200, 2005
  • Dentzer J.-M., Fournet Th., « L’exèdre monumentale du grand carrefour de Bosra », Aux pays d’Allat. Mélanges offerts à M. Gawlikowski, Bielinski P., Stepniowski F. M. éd., Varsovie 2006, p. 53-76, 2006.
  • Dentzer J.-M., Leblanc J., Chevalier A., « Techniques et systèmes d’acquisition de l’eau à Bosra : initiatives de groupes et pouvoirs politiques », Stratégies d’acquisition de l’eau et société au Moyen-Orient depuis l’Antiquité, al-Dbiyat M., Mouton M. éd., BAH 186, Institut français du Proche-Orient, Beyrouth 2009, p. 107-132.
  • Dentzer J.-M., « Espace urbain et environnement dans les villes nabatéennes de Pétra, Hégra et Bosra », Archéologie et environnement dans la Méditerranée antique, Dumasy F., Queyrel F. éd., Genève 2008, p. 143-192, pl. XIII-XV.
  • Dentzer J.-M., « Les recherches archéologiques françaises dans la perspective de l’exploration de la Syrie du Sud basaltique », The International Colloquium : History and Archaeology of Mohafazat as-Sweida, Sweida 29-31 October 1990 = Annales Archeo. Arabes Syriennes XLI, 1997, p. 87-94.
  • Dentzer, J.-M., « Bosra », The Oxford Encyclopedia of archaeology in the Near East, I, New-York 1997, p. 350-353.
  • Dentzer, J.-M., « L’espace des tribus arabes à l’époque hellénistique et romaine : nomadisme, sédentarisation, urbanisation », Comptes rendus Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1999, p. 231-261.
  • Dentzer, J.-M., « Le développement urbain en Syrie à l’époque hellénistique et romaine : modèles "occidentaux" et "orientaux" », in : David J.-Cl., Dbyiad M. al- éd., « La ville en Syrie et ses territoires : héritages et mutations », Bulletin d’Études Orientales 52, p. 159-166.
  • Dentzer J.-M., Blanc P.-M., « Bosra », in : « Archaeology in Syria », American Journal of Archaeology 101/1, 1997, p. 113-116.
  • Dentzer J.-M., Blanc P.-M., « Le centre de la ville de Bosra : travaux de la mission en 1998 », Annales Archéo. Arabes Syriennes XLIV, 1997, p. 131-152.
  • Dentzer J.-M., Dentzer-Feydy J., Blanc P.-M., « Busra dans la perspective par millénaires : la Busra nabatéenne », Studies in the History and Archaeology of Jordan. VII, Amman 2001, p. 457-468.
  • Fournet-Piraud P., « Le ‘palais de Trajan’ à Bosra : présentation et hypothèses d’identification », Syria LXXX, 2003, p. 5-40.
  • Leblanc J., Lenoir M., « Bosra (Syrie) : le camp de la légion IIIe Cyrénaïque. Chronique », Mélanges de l’École française de Rome 111/1, 1999, p. 527-529.
  • Lenoir M., « Bosra (Syrie) : le camp de la légion IIIe Cyrénaïque. Chronique. », Mélanges de l’École française de Rome 110/1, 1998, p. 523-528.
  • Lenoir M., « Le camp de la légion IIIa Cyrenaica à Bostra. Recherches récentes », Limes XVIII. Actes du XVIIIth International Congress of Roman Frontier Studies, Amman, Jordan, 2-11 September 2000, éd. Ph. Freeman et alii, Oxford 2002, p. 175-184.
  • Muqdad R. al-, Histoire de la recherche archéologique à Busrà (Syrie). Thèse de doctorat de l’université de Paris I-Sorbonne sous la dir. de J.-M. Dentzer (non publiée).
  • Sartre-Fauriat A., Des tombeaux et des morts, BAH 158, Institut français du Proche-Orient, Beyrouth 2001.
Outils personnels